Accueil » Le Shiba

Le shiba

Histoire du shiba inu:

Du japonais: Shiba Inu,  « Petit » 柴, « chien » 犬. 

Race indigène du japon très ancienne, qui durant les années de révolution industrielle entre 1898-1912 est allé au bord de l’extinction. En effet les nombreux croisement avec des chiens de chasse européens, poussèrent le Dr Saito à créer le Nihonken Hozonkai.

Grace aux efforts de ce club, le shiba inu fût élevé au rang de « monument naturel » en 1936. Le standard de la race fût édité en 1934 et 1937.

D’origine un chien de chasse de petits gibiers et d’oiseaux. Le shiba inu est un chien fidèle, attentif et très intelligent, susceptible d’apprendre beaucoup si la récompense est à la hauteur. Il sera propre rapidement, et certain iront même jusqu’à éviter les flaques d’eau. Mais soyez attentif au fumier. 

Une croyance japonaise l’accompagne: 

« Un quart chien, un quart homme, un quart chat et un dernier quart singe. »

Le standard:

Les proportions:

À + ou – 1,5 cm d’un shiba inu ont un rapport longueur/ hauteur de 11/10. 

Soit pour un mâle d’environ 44/40 cm. 

La couleur de la robe:

Il existe 3 couleurs de robe différentes. À celle ci, nous ajouterons la robe crème ou blanche qui bien qu’elle ne soit pas homologué existe.

Roux

Noir & feux

Sésame

crême/ Blanc

Le poil:

Le poil de couverture (en surface) est dur et droit tandis que son sous poil est dense est doux. 

Deux choses sont primordiales à anticiper concernant le poil: une brosse et un aspirateur de qualité.

Les yeux:

Les yeux sont petits, avec un écartement prononcé, triangulaires voir bridés et de couleur marrons.

La tête:

Le front est large, le stop est net, le museau est modérément épais. Sa truffe est noire. Les dents sont fortes, la mâchoires en ciseaux. Les joues sont bien développées.

Les oreilles:

Droites, triangulaires avec les pointes arrondies et inclinées vers l’avant.

La queue:

Haute, épaisse et enroulée ou recourbé en faucille. 

L'urajiro

C’est le terme définissant les zones blanches du poil. 

Elle forme un voile blanc partant des joues, descendant sous la mâchoire, longeant la gorge, le poitrail, le ventre glissant sur la partie interne des membres inférieurs pour enfin finir par envelopper la queue.

Sid vous le présente dans cette position dès plus « shibesque ».

Le standard est disponible via le site de la centrale, ci-dessous:

accès au site internet de la centrale.

accès direct au pdf du standard.

error: Contenue protégé